Archive pour la Catégorie 'Courants artistiques'

LE BAUHAUS

Le Bauhaus est une école créée à Weimar en Allemagne par Walter Gropius en 1919. Cette école est la succession de l’institut des arts décoratifs et industriels fondé en 1901. Elle regroupe à la fois l’École des Beaux-Arts et l’École d’Art Appliqués.

Les théories du Bauhaus sont avant-gardes, ce qui déplait fortement à la ville de Weimar qui n’apprécie pas les idées de l’école et des étudiants. Tout ceci oblige l’école à déménager à Dessau en 1925.

L’objectif du Bauhaus est alors de faire entrer l’art dans la vie quotidienne par le biais d’objets innovants, esthétiques et fonctionnels, en série. Les enseignants sont plasticiens ou architectes par exemple et apprennent aux étudiants que l’art n’est pas réservée aux élites.

Le Bauhaus avaient entant que professeurs des artistes tels que Vassily Kandinsky, Paul Klee ou encore Marianne Brandt.

En 1933, l’école est fermée par les nazis, et de nombreux artistes et enseignants du Bauhaus s’exilent au Etats Unis afin d’échapper au nazisme.

Le Bauhaus à Weimar, vue de l'intérieur.

Le Bauhaus à Weimar, vue de l’intérieur.

Bâtiment du Bauhaus à Weimar.

Bâtiment du Bauhaus à Weimar.

Logo du Bauhaus créé en 1922

Logo du Bauhaus créé en 1922

LE SURRÉALISME

Ce courant fut créer par des écrivains, expliquant leur travail comme étant une expression philosophique avant tout. Le surréalisme traite du domaine de l’inconscient, du subconscient, de la rêverie, avec l’idée d’improvisation et d’interprétation. En 1924 André Breton le définit, dans le premier manifeste du Surréalisme, un « automatisme psychique pur par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. »

MAGRITTE René, "La voix des airs", 1931, huile sur toile, 72.7 x 54.2 cm, Guggenheim Museum, Venise (Italie)

MAGRITTE René, « La voix des airs », 1931, huile sur toile, 72.7 x 54.2 cm, Guggenheim Museum, Venise (Italie)

DALI Salvador, "La persistance de la memoire", 1931, huile sur toile, 24 × 33 cm, MoMa, New York

DALI Salvador, « La persistance de la memoire », 1931, huile sur toile, 24 × 33 cm, MoMa, New York

ULAN Edward, "Salvador Dali", 1973

ULAN Edward, « Salvador Dali », 1973

ART OPTIQUE : THE RESPONSIVE EYE,1965

 

The Responsive Eye, catalogue de l'exposition, 1965, MoMa,

The Responsive Eye, catalogue de l’exposition, 1965, MoMa,

RILEY Bridget, "Mouvement en carrés", 1961, Tempera sur bois, 122 × 122 cm

RILEY Bridget, « Mouvement en carrés », 1961, Tempera sur bois, 122 × 122 cm

VASARELY Victor, Metagalaxie, 1959-1961, peinture sur toile, 160x147 cm

VASARELY Victor, Metagalaxie, 1959-1961, peinture sur toile, 160×147 cm

 

grandpalais.fr – articles « responsive eye, l’exposition historique du MoMa »

moma.org – PDF ressources à propos de l’exposition de 1965

observatoire-art-contemporain.com – La revue décryptage -  Signes à capter « L’Amérique latine dans l’actualité de son avant-garde »

LE LAND ART: THE GATES, CENTRAL PARK, NEW YORK CITY, CHRISTO ET JEANNE CLAUDE / 1979-2005

Le projet Gates de Christo et Jeanne Claude fut créé en 26 ans. 7503 panneaux de tissus couleur safran furent installés à Central Park, redéssinant ainsi les allées longues de 37 km. Les panneaux offraient aux promeneurs une ombre chaleureuse libre au vent, tandis que vu des bâtiments entourant le parc, l’installation semblait comme une rivière. Tantôt cachée par les arbres, tantôt mettant en avant les allées du parc.  L’oeuvre d’art resta installée 16 jours.

CLAUDE Christo, the gates project for central park, New York, collage,1980

CLAUDE Christo, the gates project for central park, New York, collage,1980

CLAUDE Christo and Jeanne, the gates, central park, New-York, 1979-2005

CLAUDE Christo and Jeanne, the gates, central park, New-York, 1979-2005

LE MONOCHROME DE KLEIN

KLEIN Yves, Monochrome rouge sans titre (coulée) (M 18), 1957, 50x65 cm
KLEIN Yves, Monochrome rouge sans titre (coulée) (M 18), 1957, 50×65 cm

La couleur est l’élément essentiel du monochrome. Peinte à la bombe, au pinceau, à l’acrylique, au rouleau, à la détrempe, voir même, au rouge à lèvres, qu’importe l’outil quand la couleur parle d’elle même. Le monochrome apparait au début du XIXe siècle, remettant en cause les manières traditionnelles d’envisager la création. Yves Klein, en 1957, peint ce tableau, qu’il nomme « Monochrome rouge sans titre (coulée) (M 18) ». L’idée de mouvement, de précipitation, de spontanéité sont évoqués grâce au coup de pinceau ainsi que les coulures de la peinture, tantôt vers le bas, tantôt vers le haut, puis vers la droite. La matière rouge également joue dans la composition de l’oeuvre : son homogénéité, son épaisseur.

LE FUTURISME

Né en 1910 en Italie par la littérature, ce courant devient artistique peu de temps après. Ce qui intéresse les futuristes sont les états d’âme, les sentiments, la vie urbaine, la vitesse… L’objectif du futuriste est de décomposer le mouvement. Les artistes futuristes sont, pour beaucoup, engagés politiquement, comme, par exemple, Filippo Tommaso Marinetti, Carlo Carra ou encore Gino Severini. Ce courant se terminera à la fin de la seconde guerre mondiale, mais sera repris par la suite dans les années 1920 par de plus jeunes futuristes.

 

vidéo de l’exposition « le futurisme à paris : une avant-garde explosive » au Centre Pompidou du 15 octobre 2008 au 26 janvier 2009.

 

BALLA Giacomo,"Excès de vitesse automobile", 1912, huile sur bois, 56x69cm

BALLA Giacomo, »Excès de vitesse automobile », 1912, huile sur bois, 56x69cm

CARRA Carlo "Portrait de Marinetti", 1910-11, huile sur toile, 100x80cm, Collection privée.

CARRA Carlo « Portrait de Marinetti », 1910-11, huile sur toile, 100x80cm, Collection privée.

BALLA Giacomo"La lanterne - étude de la lumière", 1909, huile sur toile, 174,7x114,7cm

BALLA Giacomo »La lanterne – étude de la lumière », 1909, huile sur toile, 174,7×114,7cm

SEVERINI Gino, "Danseuse bleue" , 1912, huile sur toile avec paillettes, 61x46cm, Musée de l’Orangerie, Paris

SEVERINI Gino, « Danseuse bleue » , 1912, huile sur toile avec paillettes, 61x46cm, Musée de l’Orangerie, Paris

SEVERINI Gino, « Le boulevard » , 1911, huile sur toile, 64x95cm

SEVERINI Gino, « Le boulevard » , 1911, huile sur toile, 64x95cm

RUSSOLO Luigi, "Le parfum" , 1910, huile sur toile, 65,5x64,5cm, Musée Ludwig, Cologne

RUSSOLO Luigi, « Le parfum » , 1910, huile sur toile, 65,5×64,5cm, Musée Ludwig, Cologne

BOCCIONI Umberto "Ceux qui partent", 1911, huile sur toile, 70,8x95,9cm, MOMA, New-York

BOCCIONI Umberto « Ceux qui partent », 1911, huile sur toile, 70,8×95,9cm, MOMA, New-York

BALLA Giacomo "La planète Mercure passant devant le soleil" , 1914, huile sur toile, 120x100cm

BALLA Giacomo « La planète Mercure passant devant le soleil » , 1914, huile sur toile, 120x100cm

BOCCIONI Umberto "Charge des lanciers", 1915, tempera et collage sur papier, 32x50cm, Musée d’art contemporain, Milan

BOCCIONI Umberto « Charge des lanciers », 1915, tempera et collage sur papier, 32x50cm, Musée d’art contemporain, Milan

 BOCCIONI Umberto "Elasticité" , 1912, huile sur toile, 100x100cm, Musée d’art contemporain, Milan

BOCCIONI Umberto « Elasticité » , 1912, huile sur toile, 100x100cm, Musée d’art contemporain, Milan




Tattoo world |
Lesdrawdrawdepierrot |
Ikoni |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Denicheur de perles
| Jfducat
| L'Art de la poésie