Archive pour la Catégorie 'Oeuvres'

COMPARAISON ENTRE UNE OEUVRE SURREALISTE ET UNE OEUVRE CONTEMPORAINE D’INSPIRATION SURREALISTE.

L’oeuvre de Dali, crée en 1934 a inspiré le designer Barcelonais Oscar Tusquets qui a souhaiter, 44 ans plus tard, recréer le visage de Mae West en 3D. Cette oeuvre constitue un espace de 140 m2 où d’un seul point de vue la peinture de Dali,datant de 1934, et la création de Tusquets et Dali coïncident.

DALI Salvador, Visage de Mae West, 1934-1935, Gouache et graphisme sur papier de magazine, 283 x 178 mm

DALI Salvador, Visage de Mae West, 1934-1935, Gouache et graphisme sur papier de magazine, 283 x 178 mm

TUSQUETS Oscar et DALI Salvador,  Visage de Mae West (utilisable comme appartement), 1978

TUSQUETS Oscar et DALI Salvador, Visage de Mae West (utilisable comme appartement), 1978

L’oeuvre originale de Dali est conservée à l’Institut d’Art de Chicago

 

 

LE LAND ART: THE GATES, CENTRAL PARK, NEW YORK CITY, CHRISTO ET JEANNE CLAUDE / 1979-2005

Le projet Gates de Christo et Jeanne Claude fut créé en 26 ans. 7503 panneaux de tissus couleur safran furent installés à Central Park, redéssinant ainsi les allées longues de 37 km. Les panneaux offraient aux promeneurs une ombre chaleureuse libre au vent, tandis que vu des bâtiments entourant le parc, l’installation semblait comme une rivière. Tantôt cachée par les arbres, tantôt mettant en avant les allées du parc.  L’oeuvre d’art resta installée 16 jours.

CLAUDE Christo, the gates project for central park, New York, collage,1980

CLAUDE Christo, the gates project for central park, New York, collage,1980

CLAUDE Christo and Jeanne, the gates, central park, New-York, 1979-2005

CLAUDE Christo and Jeanne, the gates, central park, New-York, 1979-2005

LE MONOCHROME DE KLEIN

KLEIN Yves, Monochrome rouge sans titre (coulée) (M 18), 1957, 50x65 cm
KLEIN Yves, Monochrome rouge sans titre (coulée) (M 18), 1957, 50×65 cm

La couleur est l’élément essentiel du monochrome. Peinte à la bombe, au pinceau, à l’acrylique, au rouleau, à la détrempe, voir même, au rouge à lèvres, qu’importe l’outil quand la couleur parle d’elle même. Le monochrome apparait au début du XIXe siècle, remettant en cause les manières traditionnelles d’envisager la création. Yves Klein, en 1957, peint ce tableau, qu’il nomme « Monochrome rouge sans titre (coulée) (M 18) ». L’idée de mouvement, de précipitation, de spontanéité sont évoqués grâce au coup de pinceau ainsi que les coulures de la peinture, tantôt vers le bas, tantôt vers le haut, puis vers la droite. La matière rouge également joue dans la composition de l’oeuvre : son homogénéité, son épaisseur.




Tattoo world |
Lesdrawdrawdepierrot |
Ikoni |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Denicheur de perles
| Jfducat
| L'Art de la poésie